Violence fait aux femmes

Partout dans le monde, les femmes subissent différentes formes de violence : l’avortement du fœtus de sexe féminin, les infanticides des fillettes,  la mutilation génitale au nom de coutume, l’assassinat des femmes au nom d’honneur, le trafic de femmes, le tourisme sexuel, la stérilisation forcée, le meurtre des femmes en raison de l’insuffisance de la dot, le viol, le viol systématique comme arme de guerre, l’inceste, le harcèlement sexuel, la violence conjugale, etc.

La violence constitue une violation des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales.  Elle brime ainsi les femmes dans leur liberté d’être, d’agir selon leurs désirs et leurs besoins et les empêche de participer pleinement à la vie sociale, politique ou économique de la société.

Malgré l’égalité des hommes et des femmes devant la loi, celles-ci n’ont toujours pas accès égal au pouvoir économique, politique et idéologique.  Les femmes continuent d’être victimes de différentes formes de violence et ce, parce que les normes implicites résistent à la norme officielle et continuent de maintenir les inégalités entre les deux sexes.  Cette inégalité s’exprime et se transmet par l’éducation, la culture, la religion et souvent, s’amplifie par l’inégalité sociale et économique.

gauche2011.jpg

418 652 9761