Enfants exposés à la violence

Chaque année au Canada, un demi-million d’enfants est exposé à la violence conjugale.  Ces enfants  sont souvent témoins de scènes de violence ou  se trouvent à proximité au moment où les actes violents sont posés.

Selon une étude menée par Santé canada en 2006, de 60 à 80 pour cent des enfants dont la mère est victime de violence conjugale sont témoins de  cette violence.

Pendant trop longtemps, les effets négatifs et durables de l’exposition des enfants à la violence conjugale ont été négligés ou minimisés.  Mais aujourd’hui, les résultats de nombreuses études ne laissent plus aucun doute  quant à la gravité des conséquences psychologiques et comportementales sur les enfants témoins d’agression envers leur mère.  De plus, ces études démontrent que l’exposition des enfants à la violence conjugale a des effets négatifs sur leur développement social et scolaire.

Le rapport sur la violence envers les enfants, issu de l’étude menée par le Secrétariat général de Nations unies, démontre que les enfants vivant dans un contexte de violence familiale peuvent eux-mêmes être victimes de  violence.  Également, selon ce rapport, les enfants exposés à la violence conjugale risquent d’avoir des comportements plus agressifs que leurs pairs. 


En effet, ces enfants ont recours plus facilement à la violence pour résoudre leurs conflits ou développent une grande tolérance face à la violence.

Les conséquences de la violence conjugale sur les enfants varient  d’un enfant à l’autre. En effet, plusieurs facteurs comme l’âge de l’enfant, la proximité de la violence, la durée et la sévérité des actes d’agression peuvent influencer la réponse de l’enfant face à ceux-ci. Toutefois,  tous les enfants exposés à la violence vivent difficilement l’atmosphère de peur et d’insécurité  dans leur famille.

En général, les enfants exposés à la violence conjugale vivent la peur, l’anxiété et le sentiment d’impuissance.  Ils peuvent se blâmer et se sentir responsables de la violence que vit leur mère. 

Intervention :

L’ intervention mère-enfant  à la Maison pour femmes immigrantes s’appuie sur la perspective du développement du pouvoir d’agir des mères et de leurs enfants. Celui-ci pâtit de la dynamique de la violence conjugale. 

Les objectifs principaux de l’intervention auprès des mères sont :

  • Redonner aux mères leur pouvoir d’agir sur leurs enfants;

  • Restaurer leurs capacités de jouer adéquatement leur rôle de mère auprès de leurs enfants;

  • Rétablir leurs capacités à entretenir une relation de qualité avec leurs enfants;

  • Améliorer leurs connaissances des conséquences de la violence conjugale sur le comportement et le développement socio-affectif des enfants.

  • Informer les femmes des ressources disponibles dans le milieu pour elles et pour leurs enfants.

 

Les objectifs principaux de l’intervention auprès des enfants sont :

  • Aider les enfants à exprimer leur vécu pour qu’ils comprennent mieux leur situation;

  • Déculpabiliser et déresponsabiliser les enfants face à la violence vécue par leur mère;

  • Encourager les enfants à participer aux différentes activités (jeux, sports et loisir) afin qu’ils vivent leur vie d’enfant.


L’intervention  interculturelle auprès des mères et des enfants se base sur leur réalité tout en prenant position contre la violence et  tout en respectant leur rythme et leurs valeurs culturelles. L’intervention auprès des enfants, tout au long de son processus, s’appuie sur l’implication des mères.

gauche2011.jpg

418 652 9761